AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un dernier message

Aller en bas 
AuteurMessage
Niddhog
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Un dernier message   Lun 30 Juin - 9:14

Avant de partir, Niddhog placarda un papier sur une des portes de la forteresse des Dragons d'argent, menant à la Chapelle. Il espérait toutefois que quelqu'un finirait par la voir. Peut être à la corvée de ménage annuelle.

Citation :
Chers amis,

J’imagine que vous avez mis quelque temps à trouver cette note. Je l’ai en effet placardée là ou personne ne va jamais, sur la porte de la chapelle. Personne ne pourra me dire le contraire. Cela fait des années que j’y cache ma réserve personnelle et elle n’a jamais été vandalisée par un autre que moi. Loup, inutile d’ouvrir la porte et de te précipiter, j’ai pris soin de la vider. Je t’en ai tout de même laissé un tonnelet à côté de ma paillasse. Celle ou je suis censé dormir, pas celle de la cave. Sur ce, j’en viens au sujet principal.

Comme certains le savent peut-être, j’ai décidé de quitter les terres d’argent, celles que j’arpentais et que je chérissais depuis si longtemps. Aujourd’hui est la date de mon 1400ème anniversaire et à son approche, j’ai eu l’occasion de me retourner maintes fois sur mon passé.

Je me suis souvenu avec émotion de mes premières années de lutte sur les terres d’argent, mes premières armes achetées chez Rony, le forgeron du Barrage de l’eau d’heure et sa phobie des soldes, mes premières rencontres avec les assassins qui allaient me faire passer de nombreuses nuits blanches, mes rencontres avec les dieux ou l’anniversaire du premier centenaire. Mais ces terres ne furent pas uniquement pour moi des expériences individuelles. Après avoir vadrouillé et croisé la route de nombreux compagnons, j’y trouvais rapidement la chaleur d’un foyer au sein de la Fureur du dragon d’argent. Je venais de passer mes 50 ans et je trouvais enfin un lieu reposant, sécurisant et chaleureux à la fois. Un lieu ou il faisait bon vivre, où la bonne humeur était de mise même si chacun connaissait les âpres combats qui nous attendaient. A l’époque, la guilde était dirigée par bruce13, grand chef qui permit à la Fureur de grandir et de prospérer. Craint de ses ennemis, il était respecté de ses amis. J’y ai connu de nombreux moments de joie et je ne les ai jamais quittés par la suite. Peu sont les aventuriers qui se souviennent encore de cette époque. Depuis, j’ai vu défilé beaucoup de guerriers et de mages, certains assoiffés de pouvoir, d’autres de justice.

Mais la soif d’aventures a fini par me quitter. Durant ma longue vie, j’ai pu parcourir toutes les régions des terres d’argent, des terres fertiles de Baduk aux contrées inhospitalières de Sato. J’ai combattu des blobs et des gnolls, des dragons mythiques, des ogres rares et terrifiants, des vampires sanguinaires et j’ai terminé mon périple en exterminant ces fourbes fées. Ces terres autrefois si vivantes, je les ai vues peu à peu se vider. Pas de ses monstres, qui ne cessaient de proliférer, mais de ses aventuriers. Alors, l’âge aidant, j’ai du prendre une décision. Je pouvais rester et continuer ma vie comme si de rien n’était, ou je pouvais partir, goûter à un repos bien mérité, me plonger dans mes souvenirs et peut-être rechercher de nouvelles aventures quand l’envie m’en prendrait.

C’est donc aujourd’hui que je vous quitte. Je pars avec mes richesses accumulées durant tant d’années et avec ma collection d’objets dont certains ont une grande valeur, tant financière que sentimentale. Ces pièces faisant partie de moi et de mon histoire, je les emporte donc. Je déteste ce passage mais je vais m’y plier. Ceux que je remercie le savent et je n’ai pas besoin de leur redire. Je remercie aussi les dieux qui m’ont permis de vivre tous ces bons moments sur les terres d’argent. Je compte sur la relève pour continuer le combat et ne jamais baisser la tête. Je ne regrette aucun de mes actes, je n’ai à rougir de rien de ce que j’ai fait car je suis resté fidèle à mes visions. Au jour de ma mort, j’irai au banquet des dieux, boire et rire avec ces compagnons qui nous ont quittés, et je ne doute pas que vous m'y rejoindrait.

Je quitte ceux que j’aime pour retrouver ceux que j’ai aimés.

Adieu, et longue vie à la Fureur.

Niddhog, guerrier des terres d’argent, membre de la Fureur du dragon d’argent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un dernier message
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier message depuis mon ordinateur portable ...du patron
» Avant dernier texte d'amour
» Poème : Le dernier geste -G
» Aubrac - le Pendouliou de Ramel
» 1x03 - The Unquiet Dead (Des morts inassouvies)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Fureur du Dragon D'argent :: Forum Public :: Discussion Générale-
Sauter vers: